jeudi 15 octobre 2015

L'entretien d'embauche ou La cérémonie

Est-ce que tu t'es bien préparée au moins ?  

Oui ? On dirait pas... Je sens que tu vas bafouiller dès le début de l'entretien, tu bafouilles toujours dans les moments importants... Je TE connais... Tu as mis ton CV et ta lettre de motivation dans une chemise ? Fais voir le CV. C'est pas celui-là que tu leur as envoyé, j'espère ?! La photo là, c'est pas terrible, c'est une Photomaton, combien de fois, ma pauvre enfant, t'ai-je dit d'aller chez le photographe dans le bas de la rue, c'est un ami, il travaille bien. Tu as l'air d'une pauv' chose sur ton CV ! Comment ça, c'est une amitié qui vaut cher ? Mais ce photographe est un artiste, il faut bien qu'il mange ! Bon, passons, en regardant vite, on voit pas que tu as l'air déprimée derrière ton sourire rose bonbon. La chemise, est-ce qu'elle est en bon état ? Montre. C'est pas une chemise en bon état, ça... Regarde, elle est abîmée aux angles, et puis, il y a une tache là, à l'intérieur, ça fait négligé. On la voit que quand tu l'ouvres ? Peut-être, mais quand on l'a vue une fois, même furtivement, on ne pense qu'à ça. Il ne faut pas qu'ILS pensent à la tache qui se cache à l'intérieur de ta chemise aux angles rongés par les rats, il faut qu'ILS soient concentrés sur toi, sur ce que tu leur dis, sur ce que tu peux leur apporter... Avec une tache cachée, ILS peuvent penser n'importe quoi... Par exemple,  je n'sais pas, que tu es une sournoise qui bâcle son travail quand les patrons ont le dos tourné. Tu vois. Change la chemise. VA acheter une nouvelle chemise, et pas rouge, trop agressif, une bleue ou alors une noire, c'est classique... passe-partout. Tu détestes le noir et tu ne veux pas être "passe-partout" ?! Tu plaisantes, ma fille, tu crois qu'ILS recherchent des originaux. Tiens, je te passe LA chemise qui m'a fait décrocher l'emploi de ma vie et qui est im-pec-ca-ble, sans tache, nickel. Voilà, voilà... A qui on dit merci pour le coup de main ?  As-tu prévu de leur montrer de quoi tu es capable, tu a préparé un laïus, tu as pris ton book, tu as sélectionné des textes, tu as pris tes lettres de recommandation, tu as prévu de leur laisser un petit quelque chose pour qu'ILS se rappellent de toi, voyons... comme une brochure agrafée pour montrer que tu maîtrises le Pack Office, la PAO et la reliure simple ?


Comment ça prend du temps ? Tu leur as déjà envoyé un mail avec des liens sur ta prod'... Déjà un, tu vas arrêter de parler comme ça, prod'... tu veux qu'ILS pensent que tu débarques de ta banlieue... Et puis deux, tu crois qu'ILS ont le temps d'aller surfer sur tes trois blogs d'écriture, ta vitrine graphique, ton book en ligne et tes cinq autoéditions ?... Non, ILS n'ont pas le temps, non, ILS sont trop occupés, bien sûr... Donc, là, il est 22 heures, ton rendez-vous est dans douze heures, tu peux préparer un truc vite fait, tu as le temps, tu maîtrises, du nerf !... Et tu vas t'habiller comment... C'est sur la chaise... Seigneur non ! Pas ta veste déformée et élimée aux coudes. Tu attends encore que je mette des empiècements comme promis... Et tu crois que j'ai que ça à faire, coudre des empiècements sur une veste achetée aux Puces que tu te traînes comme une couverture depuis cinq ans ! Ah, c'est une veste collector... Tu plaisantes, tu vas pas à une concentration de geeks, c'est un entretien d'embauche ! Prends la veste grise. Prends la veste grise. PRENDS LA VESTE GRISE, je te dis. Elle te gratte ? Mais pourquoi tu l'as achetée ? Ah, c'est un cadeau... Et la veste verte qui te fait de belles épaules, volontaires, qui inspirent la confiance et tout le toutim, elle est bien celle-là ?!... Dis, tu vas pas mettre cette robe, elle te moule, il te faut quelque chose de "neutre" qui montre que tu es là mais que tu ne viens pas faire de la concurrence, imagine si ILS sont ELLES, tu sais comment sont les femmes qui ont un petit pouvoir ? Oui, tu as vécu avec moi pendant toute ton adolescence, complètement terrorisée, là n'est pas la question. Bon, tu as l'intention de porter ces boucles d'oreilles en toc ? Et ces chaussures moins qu'ordinaires ?... Non rien, bah non...  Je me tais puisque je suis une mère autoritaire... Mais, SACHE que je fais ça pour TON BIEN, je veux pas que ma petite fille se couvre de ridicule demain à son entretien d'embauche parce qu'elle s'est pas préparée... ILS vont de manger toute crue si tu n'anticipes pas, si tu ne réfléchis pas à l'avance aux questions qu'ILS vont te poser, si tu t'esquives, si tu hésites... Comment ça, je te mets la pression, comment ça, tu as les mains moites, comment ça, tu vas pas y aller, comment ça c'est pas grave si tu restes demandeur d'emploi encore quelque temps, histoire de régler des trucs avec toi-même ! Quels trucs avec toi-même ? Le seul truc à régler, c'est cette épouvantable coiffure, où sont tes bigoudis ?!... Tu devrais profiter de mes conseils pendant que je suis encore vivante... Quand je serai morte, qui est-ce qui va s'occuper de toi ? Tu ne SAIS pas t'occuper de toi... Tu n'as jamais su...  Quoi ?...  Je te gonfle ?...   

Ces bigoudis, ma chérie, quand même, quelle infamie !

(Mise en scène d'une discussion bienveillante qui aurait pu avoir lieu).

© ema dée

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie de votre visite. À bientôt !