jeudi 5 mars 2015

S'approprier le Monde

... de mes potes graphistes, illustrateurs et dessinateurs de bandes-dessinées, revisités à ma sauce, s'il vous plaît ?

C'est le défi plein de provocation et de morgue que nous a lancé N'Karna, un soir, alors que la bière coulait à flot sur les tables en formica. Vu que je n'étais pas là - les absents ont toujours tort, merci, je sais - je n'ai pas pu dresser mes 1m 59 contre, je n'ai pas pu me lever de ma chaise pliante et dire, comme une seule femme : NON ! JAMAIS! NON ! AU GRAND JAMAIS! NON!  Je n'ai pas pu faire entendre la voix aiguë de la protestation. Soit.

Alors, chers amis, comment fait-on, lorsqu'on est acculée, pour rendre hommage à des univers en couleurs quand on dessine en majorité en noir et blanc, comme fait-on pour rendre compte d'un monde graphique qui badine avec Photoshop alors qu'on en est encore à utiliser du papier peint pour simuler des motifs et du Tippex en cache misère, comment fait-on - oui, ça fait beaucoup de "comment fait-on", en effet ! - pour dessiner "à la manière de" sans tomber dans l'illustration gratuite ou le plagiat idiot ?
Réponse 1: Franchement, j'en sais rien. Réponse 2 : On est bien embêtée, on boit de la bière pour ne pas relever le gant. Réponse 3 : On fait comme si on savait, et comme dirait l'autre, je cite l'autre : "Il faut faire un acte de foi, la confiance vient après." Ca ne veut pas dire grand-chose dans le cas qui nous concerne, et ailleurs, c'est pas garanti non plus, mais j'avais envie de placer ma petite citation, extraite du film reboot du film Superman :  Superman. Man of steel (Zack Snyder, 2013). On a les références qu'on mérite.

En plus, j'ai honte, je suis un peu à la bourre. Trêve de monologues coquins - je vous vois trépigner d'impatience pire d'ennui -  voici l'ensemble des images produites sous la contrainte du houblon fermenté dont une partie - commentée - est encore ou déjà (comme vous avez envie, rayez la mention inutile), hébergée sur Improzine.

*Les Mondes  de Thomas dit Thomas Lou Koala
Ce que j'aime : son côté caméléon et audacieux. Sa curiosité illimitée pour tous les genres et moyens d'expression tout en étant fidèle à ses références (Ciné indé, BD indé, Musique Indé, Affiche de propagande, Art du 19ème, littérature d'aventure et d'anticipation...)  et son appétit immodéré pour les Pin'Up et l'humour un peu graveleux. Une composition au feutre et crayon de couleur sur papier Montval (30 cm x 30 cm).

Le club des Croquignolettes
Le Club des Croquignolettes au grand complet découvre le nouveau roman de Tom Égérie, La chatte rouge du Caire. © ema dée


*Les Mondes de Dani dit The lonely Dreamer
Ce que j'aime :  La plongée complètement assumée dans un univers de polar à "l'ancienne". Ambiances bleutées, fond musical jazzie, inspecteurs ténébreux, femmes fatales et ombres mystérieuses, métaphores de la psyché. Aussi, une réflexion sur la négritude en filigrane. Enfin, l'affleurement de l'Afrique sous un style graphique aux multiples sources d'inspiration, du comics à la bande dessinée d'Amérique latine en passant par une ligne claire revisitée. Pour vous, une réalisation au feutre et à l'encre aquarelle sur papier Montval (32 cm x 32 cm env.)

Les feuilles noires © ema dée

*Les mondes de N'Karna
Ce que j'aime : la grande rigueur dans la recherche graphique, la sincère célébration de la femme citoyenne de la Terre et la vision douce et poétique de l'Enfance et de la Nature. Bien plus, la sensualité du trait noir, les couleurs chaudes savamment choisies, le goût pour les matières colorées et gaies et le croisement toujours renouvelé d'un dessin traditionnel et d'une mise en forme "retouchée". Pour vos yeux admiratifs, une création en techniques mixtes (30 cm x 30 cm).

Mamzelle Marie-Liberté  © ema dée 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie de votre visite. À bientôt !