lundi 23 février 2015

L'experte en la matière


Pour pouvoir parler d'un sujet, l'experte en la matière  n'hésite pas à accumuler des informations générales et spécifiques. Son matériau de recherches favori : les livres. Ce sont dictionnaires, études, guides, ouvrages universitaires et de vulgarisation qui s'accumulent sur son bureau. Son lieu de travail favori : les bibliothèques universitaires et municipales, les premières parce qu'elles sont riches en documentation et tranquilles, propices à la réflexion, les secondes, parce qu'elles sont faciles d'accès et souvent très agréables si on sait éviter les pics de fréquentation. L'experte en la matière avant de maîtriser totalement son sujet se perd souvent un peu dans sa bibliographie car, le sujet est vaste et ses connexions avec d'autres sujets appartenant à d'autres domaines plus ou moins proches nombreuses, les tentations sont grandes donc de s'éloigner du sujet voire de nager sans bouée, dans les eaux profondes du hors-sujet. La qualité principale de l'experte en la matière n'est manifestement pas sa rigueur mais davantage son esprit de synthèse. Son défaut principal est sa tendance à l'éparpillement, défaut fâcheux à l'origine de crises de nerfs à répétition et de sensations chroniques d'épuisement. Mais au bout du compte, l'experte en la matière s'en tire toujours, l'échéance ou la fatigue due à une trop grande concentration visant à accumuler une sommes très importante d'informations à condenser ensuite pour les rendre lisibles et compréhensibles pour des profanes la poussant à conclure à un moment donné. L'experte en la matière s'offrira ensuite une ou deux projections de films dits "décérébrants" afin de faire le vide avant de se jeter à nouveau dans l'océan du Savoir encyclopédique.

© ema dée 

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie pour votre visite. A bientôt !