dimanche 26 mai 2013

Bonne fête à toutes les mamans...



A toutes les mères, les reums, les daronnes et les vieilles, sans oublier les mères-credis, les mères-cantiles, les mères-cedes, les mères-lans fris, les mères-cenaires, les mères-cures, et les mères poules, bien sûr !


  © ema dée

Est-il si facile d'être mère, donnée à toutes ? Sommes-nous toutes fabriquées pour le devenir ? Y a-t-il un gène de l'instinct maternel ? Et, c'est quoi une mère, en fait ? Une reproductrice, une pondeuse, une protectrice, un guide, une amie, une confidente, une divinité ? Existe-t-il un mode d'emploi universel, applicable à toutes, quels que soient notre âge, notre culture, notre rang social, notre éducation et notre lieu de vie ? Est-il grave de ne pas avoir l'instinct maternel ou faut-il voter une loi pour punir les mères qui détestent leur(s) enfant(s)? Etre mère se réduit-il à assurer "le gîte et le couvert" comme certaines le prétendre ? Est-on mère toute sa vie ? Une femme sans enfant est-ce un luxe, un caprice, une malédiction, un destin ?  Les mères apprécient-elles les femmes sans enfant?... Beaucoup de questions pour lesquelles je n'ai aucune réponse définitive, rassurante ou inquiétante.
 
Discuter par exemple avec une gynécologue peut s'avérer éclairant, elle qui est amenée à rencontrer tous les cas de figures : de la mère à bout de nerfs parce qu'elle ne supporte plus les cris de son bébé, effrayée par les idées criminelles qui lui passent par la tête, à celle qui, la quarantaine passée, se demande si c'est bien "convenable" d'avoir un enfant si tard, ou à celle qui regrette d'avoir pensé d'abord à faire des enfants au lieu de s'épanouir professionnellement et qui regarde de travers sa progéniture précoce, ou encore aux filles-mères, aux mères involontaires qui culpabilisent, aux femmes qui veulent faire "plaisir" à leur mari/ petit ami/ compagnon au mépris d'elles-mêmes, à celles enfin, qui assument leur choix de l'être ou de ne pas l'être, tout simplement.

" Peut-on dire que, parce qu'aujourd'hui nous, les femmes, avons le choix de devenir mère ou pas, que nous avons un réel pouvoir sur notre vie et notre corps? " Et sommes toutes égales face à cette question de "choix"?

 

Pour réfléchir, se divertir, échanger, pleurer, se faire peur et rire ensemble sur notre condition ou celles des autres, je vous livre ci-dessus une sélection de films centrés sur les "mamans" : de la mère serial killer à la mère arnaqueuse, une sélection de mères peu conventionnelles... pour TOUS ! Attention : les films encadrés en rouge sont interdits aux moins de 12 ans.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Je vous remercie pour votre visite. À bientôt !